Toolbar
Logocdtheque
  • Layout
    Linear Layout
    Grid Layout
  • Categories

  • Archives

Bill Evans - Trio at the Village Vanguard

  • Bill Evans:piano
  • Scott La Faro:bass
  • Paul Motian:drums

 

"En 1961,Bill Evans est un pianiste reconnu et admiré des ses pairs jazzmen.Il est apparu au côté de Charles Mingus, Lee Konitz,Jimmy Guffre,Charles Russell et bien évidemment en tant que membre du quintet de Miles Davis,à participé à l’enregistrement du mythique « Kind of Blue » en 1959(et l’on sait toute l’influence de Bill sur Miles et sur la musique enregistrée lors de ces séances),jetant les bases du jazz modal.

En février il a enregistré en tant que sideman sous la direction d’Oliver Nelson le magnifique »The Blues And The Abstract Truth »,avec Dolphy ,Freddie Hubbard etc…
A27 ans a la tête de son premier trio,avec « New Jazz Conception »,il s’est libéré de l’influence de Bud Powell et en 1958 « Everybody Digs Bill Evans »reçu un accueil tres favorable de la critique.La confiance et les efforts de son producteur Orin Keepnews commençaient à porter leurs fruits.
Au début de l’année 1960,il obtient la troisiéme place(derriere Monk et Oscar Peterson !)au référendum des critiques de Down Beat.A cette époque,le soucis de Bill Evans est de monter un trio stable pour asseoir sa musique et explorer de nouvelles pistes musicales.En quelques semaines il doit changer quatre fois de contrebassiste et sept fois de batteur !
Mais cette fois le destin va dans le bon sens.Bill Evans fait appel au jeune(né en 1936) contrebassiste Scott LaFaro(qui vient de terminer un engagement avec Tony Scott),qu’il avait déjà eut l’occasion de croiser au cours des années précédentes et au batteur Paul Motian rencontré notamment chez Georges Russell.Le « Bill Evans Trio » de la période dorée vient de naitre !
Au début de l’année 1960,le premiere formation réguliere de Bill Evans part en tournée a travers les Etats-Unis,occasion de rôder ce nouveau trio .Mais avant cela Orin Keepnews programme une séance d’enregistrement le 28 décembre 1959 et met en boite la matiere de l’album « Portrait In jazz »,dont la muisique s’averera bien moins révolutionnaire que les enregistrements du Vanguard.Un peu plus d’un an s’écoule avant le deuxième enregistrement en trio. »Explorations » est enregistré en février 1961 pour Riverside.
Durant cette période,la situation personnelle et matérielle du pianiste est difficile.Sa toxicomanie le contraint à des besoins constants d’argent et à multiplier les séances de studio avec d’autres groupes pour se procurer l’héroïne dont il à besoin.C’est pour cette raison que l’on peut l’entendre a cette époque sur des enregistrements au contenu musical tres éloigné du sien ,par exemple avec J.J Jonhson et Kai Winding.
Mais au printemps 1961, au terme d’une tournée qui le conduisit jusqu'à Toronto,le trio est au sommet de son art et se risqua donc à un enregistrement public.On programma l’évènement pour le 25 juin,un dimanche,dernier jour d’un engagement de deux semaines au Vanguard.Bill Evans accepta la proposition de son producteur,tout d’abord parce qu’il appréciait tout particulièrement le Steinway du Vanguard mais également car il s’était bien rendu compte du niveau qu’avait atteint son groupe à ce moment là.Ce jour là,le trio joua cinq sets :deux l’apres-midi,entre 16h30 et 18h,et trois le soir,à partir de 21h30.Treize thèmes furent enregistrés :cinq en une seule prise,deux autres deux fois et deux, trois fois.Au total 21 interprétations verront le jour,l’idée étant d’accumuler un maximum de materiaux pour un microsillon d’une quarantaine de minutes.
Musicalité et créativité sont à leurs sommet,fruit du travail accompli depuis deux années.L’enregistrement se déroule en public mais les musiciens ne se sentent de responsabilités qu’envers eux-mêmes et la musique.On peut entendre les gens parler et les verres s’entrechoquer,mais les trois hommes s’en moquent.Chacun accompli sa petite révoluion .Sur « My Romance »la dimension créative de LaFaro commence à se faire jour,se risquant également à un solo d’une rare audace sur « Gloria Steps ».La ballade « My Foolish Heart »reçoit un traitement introspectif où l’on peut apprécier le lyrisme d’Evans.Les balais de Motian se consacrent aux effets sonores sur les cymbales et ne soulignent le rythme que ponctuellement. »Watz For Debby »,composition la plus célèbres du pianiste,écrite pour sa petite nièce,est magnifiée par le trio et s’accorde bien avec le phrasé élegant d’Evans.Tout les standards et les originaux joués ce dimanche là ont également beaucoup à voir avec Miles Davis :soit parce que certaines de ses compositions sont reprises(Solar,Milestones),soit à cause des versions essentielles qu’il en à données(All of you,My man’s gone now et I love you Porgy).
Ces enregitrements du Vanguard nous montrent bien toute la différence entre le caractère iconoclaste de LaFaro et et l’attitude introvertie d’Evans.Le jeune contrebassiste vivait à fond savourant tout les moments de sa vie,ce qui génait un peu le pianiste,quelque peu agacé par le coté exhubérant du jeune homme qui devait déclarer à l’issue de ces memorables sets : "Ces deux semaines ont été exceptionnelles ;j’ai enfin réalisé un disque dont je suis fier ! ».Mais le destin le guettait.Dans la nuit du 5 juillet 1961(10 jours apres la soirée du Vanguard),il perd le contrôle de sa Chrysler sur une route de campagne et sera tué sur le coup,de même qu’un ami qui l’accompagnait.
Cette tragique disparition fut un choc immense pour Bill Evans "Ma vie a pris durant quelques mois une direction rien moins que constructive et tout,musicalement,à paru s’arrêter.Je ne jouais même plus chez moi. "Le pianiste aura beaucoup de mal à se remettre de la perte de LaFaro,allant même jusqu’à errer dans les rues de New-York portant les vêtements du contrebassiste…Evans ne refera surface qu’à l’automne 1961 en choisissant Chuck Israel pour succéder à Scott…
Il nous reste aujourd’hui cette ultime trace de ce trio majestueux,indispensable temoignage de ce qu’il s’est passé un dimanche au Village Vanguard..." (Freebird le 30.07.10)

 

 

Qualités Techniques :

14/20

J'ai découvert ce maginifique set de musique via sa première édition en vinyl. Un Must pour les mélomanes !

Référence :  Riverside
Année :  Live at the Village Vanguard, N.Y.25.06.61
Liens :